WhiteHat SEO vs Blackhat SEO

06 janv., 2021

Partager sur :

Mais d'où vient la notion de blackhat ?   

Les westerns mythiques des années 1940 à 1960 ont profondément marqué notre culture. Tout le monde se souvient de Clint Eastwood ou de John Wayne chassant héroïquement les méchants hors de la ville et beaucoup reconnaissent dès les premières notes la bande originale du film "Le Bon, la Brute et le Truand" composée par Ennio Morricone.  

Curieusement, 70 plus tard, les westerns spaghetti façonnent la manière dont on parle de marketing digital. Ce sont en effet les chapeaux de cowboy noirs des bandits et les chapeaux blancs des héros qui ont inspiré les termes "Blackhat SEO" et "Whitehat SEO". 

Comme vous le savez peut-être déjà, les stratégies dites "Whithat" ("chapeau blanc" en anglais) sont celles qui sont autorisées par les moteurs de recherche alors que les méthodes "Blackhat" ("chapeau noir") sont des méthodes douteuses qui vont à l'encontre des règles de Google.   

Dans ce nouveau far west qu'est le marketing numérique, essayez d'éviter à tout prix de vous retrouver dans le camp des bandits aux chapeaux noirs car un nouveau shérif vient de débarquer en ville. Il s'appelle Google et c'est le plus grand moteur de recherche au monde. Il rassemble en effet 89% de toutes les recherches mondiales.

Voici notre guide pour vous aider à vous y retrouver entre le WhiteHat SEO et le  BlackHat SEO, entre les bonnes techniques pour optimiser votre site et les mauvaises, entre ce que Google valorise et ce qu'il punit. 

Le contenu  

"Tu ne voleras point". Voici une règle du monde physique qui s'applique également au monde du SEO. Dans le cas du référencement, il est question du vol de contenu et du fait de reproduire sur votre site internet un contenu mot pour mot identique à celui d'un autre site. Le détournement de contenu est sévèrement critiqué par les moteurs de recherche.  

Google estime que cette méthode n'offre aucune valeur ajoutée pour l'utilisateur et risque de mener à une violation du droit d'auteur.  

Les moteurs de recherche sont capables de détecter les contenus dupliqués et ne leur attribueront pas la même valeur qu'au contenu original. Il est même probable qu'ils n'apparaissent tout simplement pas dans les résultats de recherche. 

Veuillez aussi noter que le fait de coller sur une seule et même page plusieurs articles issus de différentes sources pour en faire un long contenu revient aussi à créer du contenu dupliqué. Le collage de mosaïques est également soumis à des règles de copyright qui varient d'un pays à l'autre et Google est tenu de respecter la législation sur les droits d'auteur des pays dans lesquels il opère et donc de supprimer les pages qui violent les droits d'auteur. 

Abstenez-vous donc tout simplement de vous approprier un contenu qui ne vous appartient pas. Vous n'en retirerez aucun avantage et cela risque même de vous valoir des problèmes car Google pourrait décider de vous pénaliser. 

 

Les mots-clés   

Les mots-clés restent un facteur déterminant en SEO. Les techniques Whitehat visent à utiliser les mots-clés avec parcimonie pour créer un contenu intéressant et riche pour le lecteur. 

L'objectif doit toujours être d'écrire un contenu que les visiteurs de votre site prendront plaisir à lire. Vos mots-clés ne doivent pas entraver la lisibilité de votre texte. La lisibilité est en effet l'un des facteurs pris en compte par Google pour déterminer le classement de votre site et, si Google et les internautes jugent le contenu de votre site inintéressant et illisible parce qu'il compte tellement de mots-clés qu'il ne répond plus à aucune logique, vous avez peu de chances de vous voir attribuer de bonnes positions. 

Au lieu de perdre votre temps à essayer de caser des mots-clés partout, dispatchez les avec intelligence à différents endroits de votre texte, faites en sorte qu'ils s'intègrent naturellement à votre contenu et ajoutez-les à des endroits clés, comme dans vos en-têtes H1 et H2.

Si vous avez l'impression que le contenu et les titres que vous écrivez sont trop artificiels parce que vos mots-clés ne s'y intègrent pas de façon naturelle, vous devriez revoir votre façon de planifier votre contenu et de trouver des sujets pour vos articles. Pour attirer plus de visiteurs sur vos pages grâce aux mots clés, vous devez  vous concentrer sur la recherche et la sélection des bons mots. Les outils de recherche de mots-clés comme celui de rankingCoach sont là pour vous aider à identifier les mots-clés les plus rentables qui vous permettront d'augmenter le trafic sur votre site. Ils vous aideront également à choisir les bons sujets qui intéressent votre public. 

À l'inverse, les adeptes du Blackhat SEO vont avoir tendance à user et abuser des mots-clés. Certains vont tellement intégrer de mots-clés dans leur contenu qu'il deviendra illisible, voire insensé. 

D'autres vont même aller plus loin et tenter de cacher leurs mots-clés là où les visiteurs du site ne pourront pas les voir. Ils vont par exemple les cacher derrière des images, les écrire en blanc sur fond blanc ou choisir comme taille de police zéro. 

Cela fait de nombreuses années que ces stratégies sont utilisées. Google les connait toutes et pénalise les sites qui y ont recours. En outre, ces méthodes perdent de leur efficacité à chaque nouvelle mise à jour de Google. Ces 10 dernières années, les mises à jour ont en effet apporté plus de nuances dans la manière de sélectionner les sites internet dans les résultats des moteurs de recherche. Votre objectif doit donc être d'apporter à vos visiteurs un contenu qu'ils veulent lire et dont ils ont besoin.   

Le cloaking  

Depuis ses débuts, Google sanctionne ceux qui ne respectent pas ses règles, qu'il s'agisse de petites ou de grandes entreprises. Nous avons d'ailleurs récemment abordé l'affaire BMW dans l'un de nos articles.  

Le constructeur automobile allemand s'est attiré les foudres de Google en ayant recours à des méthodes Blackhat comme le bourrage de mots-clés et l'utilisation de pages satellites.  

Les pages satellites sont une forme de cloaking. C'est une pratique qui consiste à afficher des contenus différents en fonction du visiteur. Ainsi, les robots d'indexation des moteurs de recherche tomberont sur un page remplie de mots-clés et les humains tomberont, eux, sur une page totalement différente. 

BMW s'est vu blacklisté par Google pour avoir eu recours à cette technique. Le cloaking va en effet à l'encontre des consignes de Google en matière de qualité. Comme l'explique le spécialiste de Google Matt Cutts : "Tous les types de cloaking vont à l'encontre de nos normes de qualité. Le whitehat cloaking, ça n'existe pas"

Vous vous demandez peut-être pourquoi Google est si strict à ce sujet. Et bien, cela est dû aux dangers liés à ces méthodes. Imaginez qu'un enfant fasse une recherche internet sur son personnage de dessin animé préféré et puis que, lorsqu'il clique sur un lien, il soit redirigé vers un site pour adulte. 

Les moteurs de recherche font tout ce qu'ils peuvent pour éviter ce type de situation et c'est pourquoi ils ne transigent pas quand il est question de tentatives de dissimulation.  

Le bon, la brute et le webmaster  

Nous avons vu dans cet article qu'il n'est pas toujours simple de rester du bon côté de la loi. Alors comment vous empêcher de fréquenter les mauvaises personnes et de vous faire expulser des résultats par le shérif Google ? Faites appel à rankingCoach et nous vous montrerons comment faire ! En tant que partenaire privilégié de Google, nous connaissons les règles à appliquer.  

Partager sur :