L’impact du Brexit sur les noms de domaine .eu

27 janv., 2021

Partager sur :

Le Brexit vient à peine d'entrer en vigueur que les médias regorgent déjà d'articles sur des lignes interminables de camions bloqués à Douvres et à Calais et sur des problèmes de frais d'importation et de livraison. L'histoire la plus absurde est sans aucun doute celle de cette femme vivant en France qui a vu le coût de livraison de ses courses depuis le Royaume-Uni passer de 12£ à 2 012£. Il est clair que les entreprises qui font de l'import/export entre le Royaume-Uni et l'Union européenne doivent s'attendre à pas mal de perturbations.  

Le retrait de 81 000 noms de domaine .eu

Les effets du Brexit ne se font pas uniquement ressentir sur les services de livraison des entreprises en ligne. La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne a également eu comme conséquence d'exclure le pays des noms de domaine .eu. Certains noms de domaines sont en effet réservés à des personnes ou des institutions spécifiques qui répondent à des critères bien précis. Par exemple, le nom de domaine .gov est exclusivement réservé à des entités ou des agences gouvernementales américaines. Ainsi, les noms de domaine .eu ne peuvent être utilisés que pour des sites détenus par des citoyens européens.  

Eurid, l'association chargée de l'enregistrement des noms de domaine .eu, a suspendu 81 000 noms de domaine enregistrés au Royaume-Uni. Les propriétaires de ces sites ont jusqu'au 21 mars 2021 pour prouver qu'ils ont transféré leur nom de domaine vers une filiale qui se trouve en dehors du Royaume-Uni ou qu'ils résident ou sont citoyens d'un autre état membre de l'UE. Si vous souhaitez davantage d'informations à ce sujet, consultez cette page.

Le site web le plus en vue qui a été touché par ce changement est le site politique pro-Brexit leave.eu qui, ironiquement, a dû transférer la propriété du site à l'Irlande, état membre de l'UE, pour éviter le retrait du domaine. Il est certain qu'un grand nombre des 50 000 propriétaires dont le site est encore suspendu ne seront pas en mesure de trouver une telle solution.Les entreprises de l'UE intéressées par l'achat de l'un de ces noms de domaine lorsqu'ils seront disponibles doivent mettre un rappel au premier janvier 2022 dans leur agenda. 

Nous souhaitons à toutes les petites entreprises de l'UE et du Royaume-Uni bonne chance pour négocier cette difficile période de transition. Nous vous tiendrons informés de toutes les dernières nouvelles en matière de marketing digital ayant un impact sur les petites entreprises. Restez connecté sur le blog de rankingCoach

Partager sur :